Quels sont les aliments qui peuvent compromettre le gout d’un vin ?

Quels sont les aliments qui peuvent compromettre le gout d’un vin ?

Le vin est la boisson fétiche qu’on n’hésite pas à déguster en plein milieu du repas. Il se marie très bien avec une cuisine raffinée et délicieuse tout en gardant une saveur individuelle assez incroyable. Certains aliments restent quand même incompatibles pour la simple raison qu’ils peuvent gêner le goût et la saveur de la boisson. Ce serait dommage d’attendre d’un vin un bouquet aromatique et de ressentir en retour un arrière-goût amer et terreux. Le problème est notamment dû à des combinaisons de saveurs incompatibles et les aliments ci-après sont pour cela les plus soupçonnés.

Plats trop épicés de type indien

On sert rarement des vins dans les restaurants indiens et c’est tout à fait justifié, car les plats proposés sont souvent assez épicés. La puissance en goût et en arôme des épices peuvent gâcher la structure d’un vin. Qu’il soit rouge, blanc ou rosé, le vin doit être une boisson qui captera les papilles tout en mettant en valeur le goût des aliments. C’est un rafraîchissement subtil qui mérite qu’on lui accorde une grande importance à l’heure du repas. Un vin délicieux doit pouvoir relever un plat sans que ce dernier masque sa saveur. Pour vos plats légers, testez le vin blanc aromatique provençal pour un bel accord aromatique, puissant et agréable en bouche.

Trop de légumes verts et plats acidulés

Si vous comptez manger des laitues, des asperges, des poireaux ou des choux, pensez-vous qu’il est nécessaire d’accompagner le plat avec du vin ? Déjà, on ressent l’incompatibilité sans même commencer à déguster. Les crudités et les légumes verts sont des aliments qu’on consomme souvent crus. Un vin sera alors la boisson de trop qui pourrait gâcher complètement la saveur de l’ensemble. L’amertume qui se fera sentir en bouche sera en plus assez désagréable. Ce côté amer provient notamment du vin si celui-ci est marié avec certains légumes. Les papilles sensibles auront surement du mal à apprécier les effets d’un tel mauvais accord.

Trop d’ail

L’ail peut transformer complètement le goût d’un vin bien que ce soit un ingrédient principal pour cuire de la viande. Son utilisation doit donc être modérée si vous comptez relever le plat avec un bon vin aromatique ou capiteux. Du vin rosé ou blanc, ce sont ces types-là qui résonnent le plus souvent à nos oreilles quand on parle de rôti de viande ou de barbecue. Sachez donc utiliser l’ail afin de constituer un bel équilibre entre les saveurs, autant pour les palais exercés que pour les amateurs.

Plats à base de produits laitiers

Un yaourt ou un flan n’est jamais à accompagner d’un vin ! Et il en est de même pour bien d’autres pâtisseries. Ce serait totalement du gâchis ! À l’exception du fromage qui est un ingrédient en parfait accord avec le vin, les plats à base de produits laitiers sont à consommer seuls. C’est une règle important si l’on tient à garder le potentiel de chaque aliment. Le vin s’accorde quand même très bien avec les desserts légers et les fruits frais.

Articles similaires

Toutes les recettes de boissons d’été en mode DIY

Toutes les recettes de boissons d’été en mode DIY

À quel moment passer la formation haccp en ligne ?

À quel moment passer la formation haccp en ligne ?

Cuisson à la vapeur pour une cuisine plus saine et pratique

Cuisson à la vapeur pour une cuisine plus saine et pratique